Beautiful dress : Woman’s Evening Dress: Bodice and Skirt (Worth)

worth1886
Il y a dans mon travail, une étape que j’aime par-dessus tout. Celle de l’inspiration et la recherche. Pour les pièces historiques, la recherche prime toujours. C’est long, on ouvre les bouquins, les sites des musées et on fouillent. Comme je dis souvent, je me nourris.
Je tombe souvent sur des merveilles. De par la coupe utilisé, du choix de matière ou juste parce qu’elles me touchent, je les conserve précieusement. Alors aujourd’hui, j’ai décidé de vous en faire profiter. Une sorte de fenêtre ouverte sur ce qui me touche et de vous faire connaitre un peu plus ce que je suis.


CHARLES FREDERICK WORTH

Charles F.Worth, fait partie de ces créateurs qui m’inspire le plus avec Callot Sœur, charles-worthou encore Vionnet. Les raisons sont multiples, mais la principale est surtout son gout certains pour le raffinement (même si parfois, je dois dire que c’est un peu « chargé).

Né en 1825, et d’origine anglaise, il est surtout le fondateur de la Haute-Couture française. C’est Eugénie, dernière impératrice des Français et épouse de Napoléon III qui lui permettra de se faire un nom. Au début, il fut apprenti et vendeur dans un négoce de tissu et textile. Mais avec le Second Empire (et donc l’aide d’Eugénie), le rayonnement culturel du pays et la nouvelle mode des crinolines, Worth peut s’exprimer.

On compte parmi ses clientes célèbres, la fameuse Comtesse Greffulhe ! Enfin, c’est aussi lui qui « créait » le concept de mannequin vivant. Un parfum ainsi que des chaussures, sacs viendront s’ajouter au nouveau concept de la mode – aujourd’hui classique -.


Evening Dress – 1886


On retrouve donc ici tout le luxe et le savoir-faire que la maison WORTH savait faire. L’ensemble – corsage + jupe + traîne – est en satin de soie lyonnaise, faille et brocard (pour la jupe) ainsi qu’en dentelle française. Le corsage est délicatement drapé sur la poitrine avec une cascade de dentelle sur le décolleté. Cette robe est déjà un avant-gout du japonisme qui viendra après l’ouverture du Japon au monde.

La traîne, amovible, est doublée dans la même faille que la sous-jupe cachée en partie par les volants de dentelles. Tout comme les petites manches.

Robe du soir vers 1886 - Philadelphia Museum
Robe du soir vers 1886 – Philadelphia Museum

MESURE


Corsage :

  • Taille : 50.8 cm (à prendre en compte, c’est un tour de taille corseté)
  • Longueur milieu dos : 34.3cm

Jupe :

  • Milieu devant : 97.5cm
  • Circonférence et dos : 400cm

Costume provenant du Philadelphia Museum 
Advertisements

Laissez un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s