The Danish Girl (2016)

Sans titre-1

Récemment nommé aux Oscars 2016 dans les catégories suivantes « Meilleurs acteur », « Meilleur second rôle féminin », « Meilleur Costume » ou encore « Meilleur décors », THE DANISH GIRL réalisé par Tom Hooper à qui on doit entre autre « Le Discours d’un roi », nous offre ici l’histoire de la première transsexuelle de l’Histoire, Lily Elbe. Retour sur un film qui m’a bouleversée.

Lily Elbe

landscape-1450983921-hbz-the-danish-girl-lead

Avant le visionnage du film, je ne connaissais pas du tout l’histoire relatée ici. Après en avoir eu connaissance, j’ai eu la curiosité de voir comment le sujet pouvait être traité dans une société qui pense être ouverte d’esprit. Je ne m’étalerai pas longtemps puisque le principal sujet qui sera traité ici, sera bien entendu la qualité des costumes. Et je peux déjà vous dire que c’est flamboyant et maîtrisé.

 On retrouve Eddie Redmayne dans le rôle-titre, surprenant. Sans vouloir trop m’avancer, ce rôle, est sûrement LE rôle que l’on retiendra de sa carrière. Il est tout simplement éblouissant dans ce rôle d’homme/femme et la transformation est saisissante. Il faut dire que les maquilleurs/costumiers ont fait un travail de qualité concernant son personnage. Les premières apparitions d’Eddie Redmayne en Lily Elbe ont lieu vers 1918 environs lors d’une soirée où c’est un véritable étalage de perles, de matières fines et transparentes. Il faut dire que les robes du soir de la fin de la guerre sont superbes. Elles jouent sur des couleurs pastel tout en restant assez voyantes, avec des bleu ciel ou des verts pommes.

eddie-redmayne-danish

C’est le principal point fort de ce film aux niveaux des costumes. On suit le personnage de 1918 environs jusqu’à 1931, moment de sa mort. On retrouve ainsi les coupes encore relativement proches du corps de 1916 (l’année où démarre le film) jusqu’aux formes les plus floues des années 20 pour terminer dans les prémices de la ligne 1930.

On retrouve donc pour le personnage de Lily Elbe, des formes très féminines avec abondance de matières délicates et luxueuses. Le personnage étant un homme qui trouve en lui une féminité inconnue, il semblait logique de l’habiller avec un goût exacerbé.

danish-girl

Gerda, la discrète

Pour le rôle de Gerda, c’est Alicia Vikander que nous retrouvons. C’est une actrice que je commence un peu à connaître (Agent très Spéciaux U.N.C.L.E ou encore Royal Affair) et je suis assez contente du choix du réalisateur la concernant. C’est un rôle qui lui va très bien et le couple à l’écran fonctionne très bien.

aliciavikander-a7237bc0

Gerda, est l’une des rares personnes à avoir soutenu Einar/Lily Elbe tout en restant très discrète. Je pense qu’elle culpabilise un peu d’avoir demandé à Einar de poser afin de l’aider à terminer une oeuvre, en portant les accessoires de sa modèle véritable. Puisque c’est par ce biais qu’Einar découvre son côté féminin. Ses costumes reflètent ainsi plutôt bien ce caractère puisqu’on ne retrouvera que des costumes aux teintes et aux coupes plus discrètes – bien qu’elles soient toutes aussi bien travaillé que ceux de Lily -. D’ailleurs,  l’évolution du vestiaire féminin est plus marqué chez Gerda puisqu’elle porte pour ainsi dire que du féminin depuis le début du film. C’est ce qui m’a permise de pouvoir dater le début du film puisqu’elle porte les cols particuliers à l’année 1916.

THE DANISH GIRL, Alicia Vikander, 2015. © Focus Features

 

Conclusion

Un film qui surprend par le propos qu’il traite, mais qui l’amène en douceur sans tomber dans le mélo-drame. Une esthétique soignée et un jeu d’acteur exceptionnel.


Photos bonus

Les deux robes du soir avec en fond, l'une des plus belles robes 1917/1918 du film
Les deux robes du soir avec en fond, l’une des plus belles robes 1917/1918 du film. Ici avec le costumier du film, Paco Delgado

 

J’ai essayé d’être la plus pertinente dans le choix des images illustrant l’article. Mais je dois dire qu’au vu de la richesse visuelle de ce film, c’est assez compliqué. Je vous invite donc à le voir le plus vite possible.

2 réflexions sur “The Danish Girl (2016)

Laissez un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s