Le corset noir – Courte histoire

Objet discret, caché sous les fins corsages, il fut d’abord blanc au début du XIXe puis pris quelques couleurs. Jusqu’à oser le noir, couleur chère et difficile à entretenir. Considéré comme un signe de richesse chez la classe aisée, il fut aussi signe de volupté et de sensualité dans les maisons de plaisirs. 


LA RICHESSE DANS LE TROUSSEAU

Le corset noir n’est pas forcément associé au deuil, et non associé à aucune fonction particulière. Cependant, ils sont souvent réalisés avec une doublure blanche ou écrue, évitant ainsi le transfert du noir sur les chemises de corps. La teinture noire étant très chère, beaucoup de femmes ne pouvaient s’offrir un corset de couleurs sombres. Ainsi, avoir dans son trousseau, un corset noir démontre une certaine aisance de vie. Pour autant, la couleur vive n’est pas à exclure puisqu’il fut fait également des rouges vifs, des bleus, des jaunes etc… 

Assez chère durant le XIXe, la teinture noire se démocratise avec la Grande Guerre (1914-1918), et les ventes de la dite teinture explose. Elle permet ainsi à la classe moyenne dite ouvrière, de pouvoir se permettre le noir dans son trousseau. Pour autant, la couleur fut utilisée bien avant en tant que le costume de travail (les employées de maison ou les nourrices par exemple).

« Le corset noir est économique, on ne peut le nier. Il a l’avantage de ne pas se souiller, car il est très facile de maintenir sa doublure blanche tout à fait propre, jusqu’à usure complète. Mieux vaut encore un corset noir en bon état qu’un corset blanc fané. »

Extrait du Cabinet de Toilette (1891), de la Baronne Staffe »


PLAISIR D’ALCÔVE


Écrit avec « L’imaginaire de la lingerie » et  « Les Dessous Féminins »

Publicités

12 thoughts on “Le corset noir – Courte histoire

  1. je dirais aussi que seul les riches avaient les moyens de garder du blanc en permanence car ils avaient suffisamment d’argent pour remplacer régulièrement les pièces défraichies, le noir dure plus longtemps et permet de « cacher la misère », il reste beau plus longtemps et est mieux amorti, mais fais moins « riche ».

  2. Pour info, il faudrait que je te retrouve le détail, mais dans le Cabinet de toilette de la baronne Staffe, elle évoque les dessous colorés pour dire qu’effectivement, les dessous de certaines couleurs font « négligé » voire sale…

  3. Magnifiques ces corsets noirs !!! de vraies oeuvres d’art….. mais mes préférés, ce sont les corsets couleurs chairs que ma grand mère faisait faire sur mesure dans les années 50 jusqu’encore dans les années 70…..Je regrette vivement de ne pas lui en avoir « emprunté » un :o)

    1. Tu parles des gaines ? C’est vrai qu’elles sont très jolies. Pour moi, elles sont comme les corsets. On a crier sous les toits que le corset était mort après 1920, mais en fin de compte quand on voit ce qu’il y a après, ce n’est guère mieux.

      1. en fait oui, tu as raison, ce sont des gaines…. pourtant il y avait des baleines à l’intérieur, comme pour les corsets…. c’est pour ca que je fait l’amalgame…

Laissez un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s