[DMA] Waiscoat 1790 – Inspiration

Le nouveau – et dernier – projet en DMA pour cette année, est un gilet de la décennie 1790. En pleine révolution donc. Pour ce gilet, on quitte la méthode « costume » pour celle du tailleur homme dans ce cas. J’avoue être très contente, car :

  1. C’est de l’historique (enfin !)
  2. C’est une méthode que je souhaitais aborder depuis quelques temps mais qui nécessité pour moi des vrais cours.

Pour mener à bien ce projet, quelques inspirations hommes comme femmes.

 

Riding Habit - Waiscoat - England - 1790/1795 Source
Riding Habit – Waiscoat – England – 1790/1795 Source
Circle of Jacques-Louis David, Portrait of the Flautist Francois Devienne, c. 1792
Circle of Jacques-Louis David, Portrait of the Flautist Francois Devienne, c. 1792
Waistcoat, 1790s - the MET
Waistcoat, 1790s - the MET
Les Incroyables / Auteur : Louis-Alexandre Eustache Loursay en 1795.
Les Incroyables / Auteur : Louis-Alexandre Eustache Loursay en 1795.
Man's waistcoat, 1790, England. Source
Man’s waistcoat, 1790, England. Source

 

Détail de poche- FASHION IN DETAIL XVIIe/XVIIIe
Détail de poche- FASHION IN DETAIL XVIIe/XVIIIe
Waistcoat, ca. 1795. Yellow silk, patterned with a knotted net of stripes in brown, peach and cream. - Source
Waistcoat, ca. 1795. Yellow silk, patterned with a knotted net of stripes in brown, peach and cream. - Source
Waistcoat (back), 1790s - the MET
Waistcoat (back), 1790s – the MET

Nouvelles

Bonsoir à tous,

Un petit post rapide aujourd’hui pour vous donner quelques nouvelles. Il est vrai que je n’ai pas posté depuis bientôt deux mois, chose qui je dois le dire ne me ressemble pas vraiment. Mais, j’ai une très bonne excuse ! J’ai effectué mon premier stage durant le mois de Janvier et celui ci s’est terminé cette semaine. Je l’ai réalisé chez « François Tamarin – Corsets Paris« , l’occasion pour moi de découvrir d’un peu plus près l’univers de la corseterie et j’en sors avec de nouvelles techniques.

"Les Corsets de Montmartre" Source
« François Tamarin – Corsets Paris » Source

J’ai donc eu très peu de temps pour moi et mes projets furent complètement à l’arrêt. Maintenant que les vacances commencent pour moi, j’espère me remettre à mes projets dont le corset Black Swan. Qui d’ailleurs est en voie d’embellissement plumassier, chose assez longue je dois l’avouer. Deuxièmement, tous les patrons du corsage et de la jupe 1916/1917 sont agrandie et mis à taille. J’ai également une petite couture sous le coude, un peu plus secrète.

La base du corset Black Swan, fini
La base du corset Black Swan, fini

 

Plumes noires prêtent à être posées.
Plumes noires prêtent à être posées.

Concernant le DMA, les costumes sur lesquels je travaille en ce moment, sont pour une création prochaine à Paris. Je possède très peu de photos complètes mais je peut vous dire que les lignes générales sont très belle :)

Détail de la réalisation d'un des costumes en DMA
Détail de la réalisation d’un des costumes en DMA

The Great Gatsby (version 1974)

8048718573_2b8bdb2a9a_z

Vacance oblige, je retrouve un peu le temps de me pencher sur quelques films contemporains mais également plus ancien. J’avais déjà parlé il y a quelques mois du Gatsby de  Baz Luhrmann et avait été quelque peu déçus des costumes trop lisse à mon gout et peu fantasque. Que pensez donc de cette version de 1974 ?

Ce qui est bien quand on visionne des films historiques dans une période devenue elle même historique, c’est qu’on retrouve la vision que l’époque a de l’époque qu’elle filme (ici les années 20). Et c’est justement ce que j’ai aimé. L’image à un peu vieillit mais elle ajoute au charme ambiant. N’ayant jamais lu le livre (erreur à réparer très prochainement), je ne peut pas dire si celui ci suis plus fidèlement le livre que la version précédente, mais j’ai pourtant trouvé que celle ci était plus complète. En effet, l’histoire poursuis son cours même après  la fin d’un personnage (dernier plan de la version de 2013) dont je tairais le nom pour ne pas spoiler ceux qui n’aurai pas vu les deux versions.

Sam Waterston dans le rôle de Nick Carraway et Lois Chiles dans celui de Jordan Baker
Sam Waterston dans le rôle de Nick Carraway et Lois Chiles dans celui de Jordan Baker

Pour revenir à l’ambiance générale, celle ci est autant festif que la seconde version. Pourtant il y a ce petit quelque chose qui fait que j’ai une préférence pour cette version ci, qui donne clairement envie d’aller s’éclater devant la fontaine de Gatsby.

GreatGatsby_103Pyxurz

Concernant les personnages, ce Gatsby là est clairement plus psychologique. Je veux dire par là que les personnages sont plus travaillés et avec une plus grande profondeur et soyons clair, Gatsby fait beaucoup moins égoïste que dans la version de 2013. A la différence, Daisy est clairement agaçante (alors que c’était un personnage que j’aimais beaucoup dans la version de 2013), surtout dans son attitude .

Mia Farrow dans le rôle de Daisy et Robert Redford dans celui de Jay Gatsby
Mia Farrow dans le rôle de Daisy et Robert Redford dans celui de Jay Gatsby

the-great-gatsby-07

Dernier point et surement le plus important à mes yeux, les costumes. Comme je disais dans l’article sur Gatsby Le Magnifique (2013), ce n’est pas la période où j’ai le plus de connaissance et dire si telle ou telle chose est fausse me serait difficile. Cependant, mon regard sur cette époque (que je n’aimais pas) commence  changer et je trouve désormais quelques petites choses bien jolies. La chose qui m’a principalement surprise agréablement dans cette version sont les coiffes. Il y a plusieurs types de coiffes que je n’ai découvert qu’avec cette version et après petites recherches, j’ai pu remarquer qu’elles étaient très répandu. Ce sont ces petits bonnets à filament brillant de mille feux ! On aime ou pas, mais ça fait clairement son effet. Concernant les couleurs, autant elles étaient plus ou moins fades dans la version de 2013, autant ici c’est l’explosion de couleurs (années 70’s oblige) mais je n’en ai pas été surprise. En regardant un film tournée en 1970, c’était ceux à quoi je m’attendais ! A noter également les gros plans sur les chaussures, qui mérite de s’y attarder. Pour les hommes, c’est comme toujours, un sans faute (même si j’ai toujours autant de mal avec le costume trois pièces rose de Robert Redford !).

Le fameuse "bonnet"
Le fameuse « bonnet »de Daisy
Costume impeccable pour Mr Gatsby
Costume impeccable pour Mr Gatsby

Conclusion de ce petit roman, j’ai une nette préférence pour cette version plus colorés et plus fofolle. Une histoire plus complète avec des personnages travaillés en profondeur, voilà ce qu’il manquait à la version de 2013.

Comme c’est surement le dernier article de cette belle année, que fut pour moi 2014, je vous souhaite à tous une très belle année 2015. Et vous remercies pour vos petits mots laissés par ici, mais aussi sur la page Facebook et instagram. Vous êtes ma motivation, merci à vous ♥

[DMA] Faux Corps

Pour changer un peu des moulages et poursuivre les projets  fait en cours, je vous propose aujourd’hui nos faux corps. Comme j’en avais parlé dans le dernier article  DMA nous travaillions, avant les vacances de la Toussaint, sur un projet en partenariat avec Anne Bothuon et la compagnie de la Licorne basé à Lille. Ce projet, nommé « Coeur Cousu » était la retranscription théâtrale du livre du même nom de Carole Martinez. Nous avons travaillé sur le principe du faux corps pendant trois semaines, sur des journées de 7/8H en retranscrivant le plus fidèlement possible l’univers de la plasticienne/costumière.

P1030940

En plus des faux corps, nous avions également travailler sur les pantalons en voile de coton inspirés de pantalon traditionnel thaïlandais. L’idée était de respecter au plus près l’univers de la costumière.

P1030944

Le faux corps porté
Le faux corps porté
Détail du pantalon
Détail du pantalon

Le retour d’un ancien projet ?

Je suis toujours dans mes réflexions quand au projet suivant, et l’idée de finir ceux en cours commence à faire son chemin. Je me suis alors souvenu d’un vieux projet arrêté il y a deux ans suite à mon admission en DTMS Habillage. Pour être plus précise, c’était le projet 1916 où toute la lingerie venait d’être fini dont le corset. Avec le recul de ses deux ans, certaines choses demanderaient modifications dont le cache-corset/jupon qui je pense va être coupé pour ne devenir qu’un seul cache-corset et faire un jupon séparé.

acd1acf039d8750e5036d97696c9efd2

Je suis également en train de regarder du côté des tenues plus simples dans leurs formes pour avoir quelque chose qui colle avec l’esprit que je veut retrouver > la première guerre. Il est donc logique de quitter les robes luxueuses dans de jolies matières nobles. Je regarde donc du côté des chemisiers et des jupes avec un minimum d’ornementations types plis. Côtés matière, je pense à une jupe de lainage ou un coton.

Quelques chemises plus tardifs - 1919 -
Quelques chemises plus tardifs – 1919 -
Quelques chemisiers de 1917 - Source
Quelques chemisiers de 1917 – Source

Concernant les patrons, j’ai trouvé ceux de De Gracieuse (proche de la Mode Illustrée) avec quelques chemisiers intéressant. Ils ont une forme globales avec pour certains un côté très simpliste et d’autres avec beaucoup plus de plis ou encore de dentelles. La jupe est toute simple à godet.

De Gracieuse - 1916
De Gracieuse - 1916
De gracieuse - 1916
De gracieuse – 1916
De gracieuse - 1916 -
De gracieuse – 1916 -
De Gracieuse - 1916 -
De Gracieuse – 1916 -

Pour avoir une meilleure idée de la mode de cette années 1916, j’ai également trouvé et posté un catalogue de vente. On y trouve de tout – corsage, robe, lingerie ect…

Plus j’y pense, et plus je me dis qu’il pourrait bien être le prochain projet à finir :)

[DMA] Moulage 50’s

Un petit article ce soir pour vous parler du module sur lequel je travaille depuis la rentrée. Le moulage, pour moi, est une grande première. Aussi étrange que cela puisse paraître, en huit ans de couture, je n’avais encore jamais eu de véritable cours sur le moulage et jusqu’à aujourd’hui, c’était du pur bricolage (qui fonctionnait assez bien parfois).

Première fois oblige, j’ai énormement eu de mal à travailler en 3D alors que je faisait que de la coupe à plat avant. A l’heure d’ajourd’hui, je commence enfin à comprendre le concept et je pense que la coupe à plat ne deviendra qu’un complément du moulage. Je vous épargne toutes les jupes que j’ai pu faire, pour ne vous présenter qu’une jupe évasée et le chemisier en cours de travail.

Ce chemisier est le dernier essai avant de passer sur une véritable robe années 50 vu durant l’exposition du Palais Galliera le mois dernier. J’étais partie au départ sur une robe noire dos nu, mais au vu des quelques difficultés encore visible, je pense m’orienter vers un modèle plus simple.

image_1 (1)

Le chemisier sur lequel je travaille. Celui d'Audrey Hepburn - 1953
Le chemisier sur lequel je travaille. Celui d’Audrey Hepburn – 1953
Travail sur le col cavalier
Travail sur le col cavalier
Première version
Première version
Détail de l'empiècement dos et des plis - première version -
Détail de l’empiècement dos et des plis – première version -

Du côté du projet « Black Swan », il avance très lentement mais bonne nouvelle le corset est bien en cours de réalisation. Tous les panneaux sont désormais assemblés et les couloirs faits. Prochaine étape > la pose des œillets + le biais et le recouvrement. Je suis déjà en pleine réflexion du prochain projet. En ce moment, je suis très faune et flore mais l’idée de faire une 1660 me travaille également. J’ai également retrouvé un reste de taffetas noire qui pourrait très bien faire l’affaire dans une corsage de tournure ou un corsage cuirasse (mais ce qui sous-entendrez un corset également) L’envie de faire plein de chose :)

J’ai aussi l’envie de continuer ma robe de cours russe qui attend toujours sa traîne :)

Sans titre
Board d’inspiration

 

Board d'inspiration
Board d’inspiration

Le nez dans la mousseline

Petit retour sur un projet qui traîne la patte depuis le mois de mars maintenant, et qui approche de la fin puisqu’une partie du projet est enfin fini ! Elle m’aura valu quelques déconvenues, notamment à cause de la matière mais elle est enfin là et j’en suis même assez contente.

La mousseline, c’est bien connu, est ultra vivante et elle fut un vrai challenge à travailler. J’ai du être ingénieuse au maximum pour couper tout les panneaux (surtout les panneaux dos puisqu’ils sont les plus grands) et j’ai trouvé la solution ! Du papier de soie en dessous de la mousseline, et elle ne bougera plus :D. Mousseline oblige, j’ai du tout monter en couture anglaise (depuis la découverte de cette couture, j’en suis devenu folle) mais au bout de plusieurs mètres autant dire qu’on a l’habitude. La sous-jupe qui est en coton, fut juste monté en couture ouverte plus surfile pour la sécurité.

Vu de face
Vu de face

Les plis plats furent sans doute la partie que j’ai le plus aimé. Ils sont formé sur un grand plis rond ce qui donne l’illusion d’un pan ajouté, alors que c’est bien un seul même pans qui forme le dos et la traîne. Les plis plats du bas, eux, m’ont donné un peu de fil à retordre surtout pour leurs finitions. Une fois les plis du haut formé, il devenait difficile de faire passer autant de matière et de volume (réellement posé à côté de la machine, on était perdu dans la mousseline). J’ai donc du trouver la parade, et les plis furent formé à la main avec une pose de biais eux même à la main en point glissé. Je pense devoir les consolider bientôt.

Vu de trois quarts
Vu de trois quarts

image_3 (5)

Vu de dos
Vu de dos

Pour les finitions de la jupe au bas, je voulais quelques choses de propre qui soit aussi rapide. Je souhaité également changer de l’ourlet classique. J’ai donc choisi de faire un ourlet mouchoir (roulotté) à la machine. Réellement, il m’a pris 4h pour les 6m à faire mais le résultat est plus que concluant. Peut être encore un peu grand mais je pense que ça va venir avec le temps. Pour la fente d’ouverture, c’est tout simplement un biais caché sur l’envers (biais de coton).

Petite pièce avant de passer sur la jupe - finition roulotté -
Petite pièce avant de passer sur la jupe – finition roulotté -

 

 

image_5 (3)

Détail de la ceinture de taille renforcé par de la toile
Détail de la ceinture de taille renforcé par de la toile

En conclusion, sur la jupe du moins, elle fut un vrai plaisir à travailler et j’aurai appris énormément dessus. J’ai également créé un board pinterest avec toutes les recherches faites pendant le déroulé du projet (il est toujours en cours). La prochaine étape est surement celle que j’attend le plus ! Le corset est en plein montage et j’attend déjà le moment où je pourrai le parer de toutes ses plumes blanches et noires. Je commence aussi à regarder du côté de la coiffe et du maquillage :)

Pour revoir les débuts du projet, c’est ici ;)

[Review] Vintage Lingerie – 30 Patterns based on period garments plus finishing techniques

Afin de changer un peu des projets du DMA, je vous propose aujourd’hui un petit article sur un de mes derniers achats en matière de livres. Je suis une grande amoureuse des livres, surtout quand ceux ci ont un lien direct avec mon travail. J’ai une liste assez longue de livres à acheter et surveille constamment les prix et autres promotions sur internet (Amazon en autre). L’un des dernier à avoir fait le voyage Angleterre/France est l’un des trois livres de Jill Salen (le premier étant CORSET), Vintage Lingerie – 30 Patterns based on period garments plus finishing techniques.

DSCF2559

La première chose qui marque est le côté très « beaux livres ». Je pars toujours du principe qu’un livre est comme un objet d’art et donc qu’il doit être aussi beau à regarder qu’à lire. Celui ci ne dénote pas avec une couverture épaisse et renforcé dans des tons clairs agréables à l’œil. La qualité de l’impression est également au top dans un très joli papier glacé.

Au delà du fait de présenter des pièces anciennes avec leurs patrons, les premières pages sont surtout consacrés à l’histoire de la lingerie ainsi qu’à la vision de la lingerie moderne. Comme pour le 1er volume, pour ceux qui connaisse, chaque page présente une pièce avec photo en gros plan ainsi qu’un texte accompagnant avec les explications nécessaires pour réalisé la pièce mais également un petit historique de la pièce. Les patrons assez sommaire demande un certain niveau de compréhension de patron.

DSCF2553

DSCF2552

La petite chose que je regrette est une partie trop peu présente sur la lingerie XIXe (au nombre de 2) contre une trentaine pour le XXe avec une grosse parties sur les années 50/60. Par contre, j’avoue avoir fort apprécier la partie sur les années 20/30/40 qui avait appuyé mon achat.

DSCF2557

En conclusion, un livre fort beau qui développe au maximum la lingerie du XXe jusqu’aux années 70. A nous les soutiens-gorges, les portes-jarretelles et les chemises de corps en soie légère ! Cependant, je déconseille pour une première approche de la couture puisqu’il nécessite quelques connaissances. Le petit plus viens de la fin du livre avec son chapitre sur les techniques de coutures propre à la lingerie ainsi que ses deux projets pas à pas (soutien-gorge années 30 et jupon 1900).

Prix : 25€

Auteur : Jill Salen

Pages : 130

DSCF2558

[DMA] Projet & Découverte

Bonjour à tous,

Après un mois et demi sans rien poster, je sors un peu la tête de mes dossiers et cette montagne de travail pour vous parler un peu de ce premier mois en DMA. Comme vous le savez, c’était l’excitation de commencer cette année et de retrouver certaines personnes qui m’avait déjà accompagner dans mon année de DTMS (et surtout dans sa fin). A la surprise générale nous nous somme retrouver 17 contre 12 en temps normal, ce qui, je dois le dire, pose parfois quelques soucis logistique.

Une chose est sure, la réputation des DMA n’est pas là pour rien et l’idée d’un travail acharné à longueur de temps n’est pas une chimère. Le DTMS à côté fut de réelles vacances ! Heureusement, je suis assez organisé et j’arrive à ne pas faire de nuits blanches et éviter le teint blafard le matin :)

86532

Le bras de moulage réalisé en septembre
Le bras de moulage réalisé en septembre

Concernant le programme, il est encore assez flou et nous découvrons tout au fur et à mesure. Nous étions censée faire une mise à niveau en couture, afin de consolider nos bases mais au vu du niveau de la classe celle ci a été annulé. Nous avons donc eu à la place le choix sur trois modules – Faux Corps – Embellissement Textile – Broderie. Après un petit vote, le deuxième est arrivé en tête mais par rapport au disponibilité de l’intervenante du premier, nous faisons Faux Corps en ce moment. Je dois dire que c’est assez déroutant de créer tout un ajout de corps sur un corps déjà vivant. Pour le moment nous somme sur du faux ventre, corps entier et marionnette. Tous ces faux corps partiront pour une production théâtrale travaillant sur le livre « Coeur Cousu » pour une compagnie lilloise (ce que je trouve assez drôle étant moi même lilloise). Pour travailler sur ces faux corps, nous travaillons avec une intervenante costumière/plasticienne Anne Bothuon. Dont la particularité est de faire du corps en ouate et fil !

6157436-9199155

Juste avant de débuter les faux corps, nous avons fait un bras de moulage chacune afin de permettre à la prof de voir un peu nos méthodes de travail. Ceux ci servent pour le moulage de manche mais aussi pour la présentation. Ils sont fait en toile, kapok (fibre de coco) et cartons. Après ces bras, c’est enchaîné un nécessaire – proche de la pochette de couture – afin de pouvoir y trimbaler toutes nos affaires de couture. Sur cette pochette, l’enjeu est de la réaliser suivant un thème choisi au préalable puis d’ajouter une ornementation textile. J’ai choisi pour ma part des teintes claires, avec une application de fleurs brodés sur de l’organza.

image_1
Planche d’inspiration pour la pochette

J’ai aussi pour la première fois découvert le palais Galliera, jeudi dernier avec l’exposition sur les années 50. Comme chaque visite n’est pas là pour rien, nous y somme allé afin de choisir un modèle pour le prochain module moulage. Nous aurons à reproduire le modèle sans coupe à plat mais seulement par moulage. J’ai pour ma part choisi une robe en crêpe noir à dos nu de 1956.

La fameuse robe vue de dos
La fameuse robe vue de dos

mode-annees-50-galliera208